2018 11 20 Réunion alimentation - Vergadering voeding






Pourquoi notre alimentation est elle un enjeu ?

Il est possible de calculer l’empreinte écologique de notre société en estimant la surface de Terre nécessaire pour rendre possible notre mode de vie. Ce chiffre est obtenu en comparant la consommation de ressources naturelles (et la production de déchets) par rapport ce que la nature peut générer comme ressources (et absorber comme déchets).

Les résultats sont édifiants : chaque être humain aurait droit à 1,8 ha/pers mais en 2005, le belge moyen avait déjà une empreinte écologique de 5,1 ha…

Notre impact est lié à :
  • 30% pour le logement (chauffage, électricité),
  • 20% pour les déplacements (voiture, avion),
  • 30% pour la production de déchets,
  • 20% pour la nourriture (production, transformation, emballage, stockage, transport)
Au niveau mondial, l’alimentation est responsable de 25 à 35% des émissions à effet de serre et participe à 67% de la consommation des réserves en eau potable. L’alimentation est également responsable de 2/3 des déchets des déchets d’emballage des ménages européens.

Comment réduire l’impact de mon alimentation sur l’environnement ?
4 conseils clés :
  1. Réduire le gaspillage alimentaire = 15kg de nourriture/personne/an, ce qui représente environ 174€ de pertes par personne et par an. 
  2. Réduire la consommation de viande. Diminuer sa consommation de viande a un impact important pour la santé et pour l’environnement. La production de 1kg de viande génère 80 fois plus de gaz à effet de serre que 1 kg de blé. Il existe d’autres sources de protéines (lentilles, quinoa, soja, haricots rouges, pois cassés…)
  3. Choisir des fruits et légumes locaux et de saison. Les produits importés par avion consomment 10 à 20 fois plus de pétrole que ceux produits localement durant la bonne saison. Consommer des fruits et légumes de saison permet de réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre de la chaîne alimentaire.
  4. Choisir ses boissons
  • La consommation de 1 kg de café (production, transport, torréfaction, distribution et préparation) génère 5kg de CO2. De plus, la culture du café est consommatrice en énergie, en eau, pesticides et engrais! L’alternative : les infusions de plantes cultivées localement. 
  • Préférer l’eau du robinet qui coute 40 à 500 fois moins cher qu’en bouteille. Cela permet d’économiser 196€ par an et par personne !
  • Limiter la consommation d’alcool : la production de boissons alcoolisées accapare de grandes surfaces agricoles, utilisent produits phyto et beaucoup d’énergie...
Envie d’en savoir plus ? La présentation complète est disponible ci-dessous (cliquer sur l’image)
https://drive.google.com/open?id=1IKB3EiM_gANnSQoEfBmW2XDwFdhR6qTm
Envie de découvrir des recettes durables ? Toutes les recettes de cuisine réalisées durant le projet sont disponibles ci-dessous (cliquer sur l’image).
Waarom is onze voeding een inzet ?
Men kan de voetafdruk van een individu meten door het berekenen wat een individu consumeert met een equivalent aan oppervlakte nodig om de goederen die hij gebruikt te produceren. Gezien ieder mens recht zou hebben op 1,8 hectare / persoon, maar in 2005 had de gemiddelde Belg al een ecologische voetafdruk van 5,1 hectare.
  • 30% voor de huisvesting (verwarming, elektriciteit)
  • 20% verplaatsingen (auto,vliegtuig)
  • 30% afval
  • 20% voor voeding (produceren,transformatie,verpakken, stockeren,vervoer).
Op wereldvlak is de voeding verantwoordelijk voor 25% tot 35% voor het broeikaseffect en 67% van de reserves van drinkwater.

Hoe het impact verminderen van onze voeding op het leefmilieu ?

4 hoofdregels:
  1. Verminderen van de voedselverspilling = 15kg voedsel/persoon/jaar (+- 174€ /persoon/jaar). 54% van de verspilling gebeurt tijdens het oogsten, 46% tijdens de transformatie, distributie en consumptie.
  2. Verminderen van het eten van vlees want om 1kg vlees te produceren = 80 maal meer broeikaseffect dan 1kg tarwe; er bestaan andere bronnen van eiwitten (tarwe, maïs, riist, linzen, soja, rode bonen..). De productie van rood vlees verbruikt 150% meer energie en dan de productie van kippenvlees.
  3. Kies lokale seizoen-groenten en fruit. Fruit of groenten geïmporteerd per vliegtuig verbruiken 10 tot 20 maal meer petroleum dan de lokale seizoensgroenten hier gekweekt.
  4. Kies je dranken
    • De koffieproductie geeft 55% CO2 uitstoot volgens de bereidingswijze café (pad, capsule). Verkies een infusie met lokaal gekweekte planten.
    • Verkies ook kraantjeswater dit kost 40 tot 500 maal minder dan flessenwater. Dit laat u toe om 196€ te besparen per jaar en per persoon !

Hierbij vind u de voorstelling van onze coach Ariane (Espace Environnement) via de volgende link (klik hier) (in het frans).
https://drive.google.com/open?id=1IKB3EiM_gANnSQoEfBmW2XDwFdhR6qTm
Wil je duurzame recepten ontdekken? De kookrecepten zijn hieronder beschikbaar (klik op de beeld).
 

Actualité/Actualiteit

Atelier Pain / Broodbak atelier